La suite!

Nous avons vu comment créer une cuve de tanin à l'aide l'écorce de chêne, voyons comment appliquer des figures sur le tissu.

Je prends une feuille de plastique épais (style radiographie ou une feuille transparente utilisée pour les projecteurs muraux).
Je sélectionne une figure sur papier.
Ayant déposé mon plastique sur cette dernière, je découpe  mon pochoir avec un stylet.

Photo_040

Et j'applique mes encres végétales avec un pinceau.
Pour gélifier mon encre et éviter que celle-ci ne fuse (s'étale) sur le tissu, j'ajoute à ma texture de la gomme guar.
Ainsi, à l'aide des différentes encres métalliques, le tanin préalablement intégré au fibres, se transforme sous l'action chimiques de ces nouveaux éléments.

Photo_038

J'obtiens des figures allant du marron clair avec la rouille (acétate de fer) et avec les mélanges de racines de ronce ou de rumex mélangées au sulfate de fer des gammes de couleurs allant du noir bleuté au noir foncé.

Photo_044

Afin que ces figures se renforcent et deviennent indélébiles au lavage, je les passe dans une solution de lessive de cendre (eau tiède et cendre de bois, filtrés), afin que les sels métalliques deviennent insolubles.
Puis je repasse, le tissu dans un bouillon d'écorce de chêne (je réutilise la même cuve).

A vous!

En guise d'exemple, voilà quelques photos significatives de ce que l'on peut obtenir :

Photo_020

Passage dans la lessive de cendre


Photo_041

Avant et après le passage dans le bain de teinture